Epine Calcanéenne en détail

Une excroissance osseuse au niveau du calcanéum, os du talonqui peut être due à la sollicitation du talon. L’épine calcanéenne est bien là ; la douleur provient de l’inflammation des fibres autour de cette épine provoquée par la pression lorsque le talon est en mouvement. Les deux pieds peuvent être touchés. Il y a deux modèles d’épines calcanéennes : l'une à gauche est très pointue, elle n'est pas pour autant très douloureuse parce que peu volumineuse et l'autre à droite, très enveloppante est très volumineuse est plus douloureuse.

Epine calcanéenne

Qu’est-ce que l’épine calcanéenne ?

Quand on a eu une épine calcanéenne, on sait de quoi on parle et si les deux pieds étaient pourvus, l'affaire est complète, on parle parfois d'épine calcifiée ou d'aponévrosite calcifiée. Mais cette épine qui pousse sur le calcanéum (os du talon) porte bien son nom.
Les causes de cette complication sous le talon sont nombreuses : marcher vite ou longtemps ou piétiner, faire un sport qui sollicite brutalement le talon, marcher avec des mauvaises chaussures, trop lâches ou mal conçues et qui ne maintiennent pas le pied.

A force de mauvaises habitudes, il arrive que la partie de l’aponévrose (fascia, plante des pieds) qui se joint à l’os du talon s’éloigne et se décolle de celui-ci. Le corps se met alors à compenser et remplir l’espace en créant de l’os nouveau. Cet os, ce cartilage, se nomme l’épine de Lenoir : elle est seulement observable par les rayons X de la radio.

Les séniors mais aussi les plus jeunes, tout le monde peut en être victime. Peu importe la cause ou l’âge, le mal est là.

Les tendons sont responsables de la suite des évènements. Ce qui nous amène à la tendinite aigüe ou aponévrosite : inflammation de l'aponévrose (fascia, plante des pieds). Si l’attention est attirée sur la tendinite, c’est qu’avant cette déclaration de la douleur, l’épine était bien présente, mais les tendons en bon état faisaient que vous ne sentiez rien.
En se développant très rapidement, ou en faisant un effort particulier vous avez abîmé les fibres qui composent les tendons qui eux enserraient d'une manière très serrée et parfaite votre épine. Et là, la douleur s'installe. 

Comment soigner une épine calcanéenne?

Pour dégrader la douleur d’une épine calcanéenne, il va falloir que vous répariez ces fibres, doucement. Quoi que vous fassiez, votre épine restera là où elle est. L'enlever fait courir des risques et souvent après quelques mois d'opération, la déformation du talon commence et c'est pire qu'avant. Attention également à la technique de la brique chaude qui risque d’abimer les chairs qui ne sont pas faites pour supporter certaines pressions à des températures élevées, parce qu'après c'est irréversible. Enfin, les tendons ont une forme avec ou sans l'existence de l'épine, si vous écrasez l'épine avec la brique chaude et que vous brisiez cette épine, que devient cet espace ? Mais surtout si, en écrasant l'épine vous écrasez également une fibre ? Notons que ça arrive à une personne sur trois. Utiliser la phytothérapie c’est s’assurer une  réparation des fibres efficace et en douceur, sans effets secondaires.

La crème Epical pour soulager une épine calcanéenne

Pourquoi  la crème Epical est efficace ? Cette crème contient deux principes actifs distincts : le saule blanc et le fraxinus excelsior et qui ont la particularité d’apaiser la douleur.

Le soir avant de se coucher, apposer sur le talon, une noisette d’environ 3g de crème Epical, la déposer à l'endroit de l'épine calcanéenne ; utiliser Supra100 (pansement technique pensé pour la crème epical) sur une longueur de 10 à 14 cm pour maintenir la compresse et envelopper le talon.
Attention, lisser le pansement tout autour du talon, sans appuyer dans le milieu.
Vous savez qu'à partir de ce moment, vous éviterez la station debout prolongée.
Vous n’avez pas de Supra100 ? Alors vous pouvez aussi vous servir d’un pansement collant sur toute sa surface, mais Attention ça tache, alors vous pouvez mettre par précaution une chaussette pour la nuit (découpée au bout pour un meilleur confort, cela, si vous le souhaitez).

La crème Epical s’applique sans massage en fonction de votre sensibilité pendant 2 semaines ou plus, en général on finit la boîte.
Marchez avec des chaussures les plus plates possibles, doucement, normalement en levant bien les pieds en faisant attention ne plus les trainer comme vous en avez pris l'habitude, marchez en attaquant du talon, mais doucement.
Si vous utilisez une semelle de protection, portez-la si elle vous fait du bien.

La crème, l'huile et le supra100 pour une utilisation journalière composent le système Epical pour obtenir un résultat remarquable et rapide.

L’importance des exercices de physiothérapie dans le traitement de l’épine calcanéenne

Assouplir les pieds soulage la douleur et favorise la circulation sanguine et la cicatrisation. Le matin assouplissez vos pieds par 1 application d'huile Epical en massages légers doux et longs sur des pieds propres et humides, appliquer l'huile Epical en couche légère sur les deux pieds même si un seul pied est touché.

En effet, depuis la douleur due à l’épine calcanéenne, vous avez pris une mauvaise habitude de  marche qui favorise un début de tendinite sous le pied qu’il ne faut pas laisser se développer. C'est la raison pour laquelle les massages sont conseillés, d'autant qu'ils soulagent les pieds.

L'huile Epical, ou plutôt ses actifs pénétrant les pieds sujets aux tendinites par l'action du junipérus qui apaise ou celles de l'hélicrysum ou du romarinus.

Participez avec quelques gestes de gymnastique, qui sont bienfaiteurs et nécessaires à votre confort futur, pensez aussi à l’assouplissement des tendons dont vous avez modifié l'élasticité en marchant mal pendant l’aponévrosite.

Dynamisez vos talons par petites séries de 10 exercices, ou le temps de compter jusqu'à 10. 
Se mettre debout sur la plante des pieds et faire quelques pas.
Monter des escaliers debout sur les doigts de pieds.
Se mettre à 1m-1.20m d'un mur, et, sans bouger les pieds qui sont joints, basculez sur les doigts de pieds pour toucher le mur avec les paumes de la main, Revenez et recommencez.
Ce seront toujours des gestes doux et lents, en gardant présent le fait que les parties enflammées ont besoin de repos ou d'être ménagées.